Marie-Noëlle Fontan

 

fontanDe l'univers de fibre et de fil où l'artiste a trouvé l'outil et la technique de son travail plastique, s'exhalent des espaces intenses et sensibles d'une pure symphonie de couleurs, de volume, de lignes et de lumières. À tel point que nous oublions les contraintes et les soucis de l'exécution liés à la complexité du tissage et à la délicatesse du matériau.

 

"Il s'agit moins de nature que d'une transfiguration à base d'éléments naturels" (Hervé Courtaigne)

L'observation des plantes dans les jardins de Paris, dans les forêts bourguignonnes ou dans la campagne du Guatemala (sa deuxième patrie), sont des moments de dialogue spontané avec la nature. Puis, la couleur ou la morphologie de la plante guide la création de l'œuvre. Marie-Noëlle Fontan en quête de la mémoire, tisse le temps qui passe inexorablement. L'artiste est humble, face à l'immensité de la nature et de la création, mais ce texte, écrit au moyen du tissu végétal et du réseau de trame et de chaîne, révèle une dimension incommensurable. A l'instar de Herman de Vries, de Marinette Cueco, de Paca Sanchez et de Claudie Hunzinger; Marie-Noëlle Fontan ose choisir le chemin buissonnier pour composer avec des lunaires, des ailantes, des vignes, des corozos, des langues-de-vache, des chichicastes, des cotons sauvages, et même des lichens.

Exposition 

"D'ici et d'ailleurs" - Musée de l'Erdre, du 31 mars au 24 juin 2018

 

In the univers of fiber and thread where the artist found the tool and the technique of her work, intense and sensible spaces exhales a pure symphony of colors, volume, lines and lights. Even till the point where we forget the constraints and the worry of the execution that lies in the complexity of the weaving and the delicacy of the material.

“It is less about the nature than a transfiguration of the base of the natural elements” (Hervé Courtaigne)

The observation of plants in the gardens of Paris, in the forests of Bourgogne or in the countryside of Guatemala (her second country), is moments of spontaneous dialogue with nature. Then, the color or the morphology of the plant guides the creation of the work. Marie-Noëlle Fontan, in quest of memory, weaves the time inexorably. The artist is humble, facing the immensity of the nature and the creation, but this text, written of vegetal thread and the network of weft and warp, reveals an immeasurable dimension. Like Herman de Vries, Marinette Cueco, Paca Sanchez and Claudie Hunzinger; Marie-Noëlle Fontan dares to choose the thorny way to compose with lunar, threes of heaven, vines, nuts (vegetable ivory), veal tongues, nettles (chichicastes), wild cottons, and even lichens.

Exhibition

“D’ici et d’ailleurs” – Musée de l’Erdre, 31st of March – 24th of June 2018