Deyrolle, Carreuc Opus 592, 1957, Tempera sur toile, 100x81 cm.jpg

Jean Deyrolle est né à Nogent-sur-Marne en 1911. Son grand-père, artiste peintre, l'initie très jeune à la peinture. En 1929 il entre à l'école Art et Publicité de Paris où il s'initie d'abord à la gravure mais abandonne très rapidement le côté « publicité » pour s'adonner entièrement à la peinture. C'est en 1942, après avoir passé quelques années au Maroc, que Jean Deyrolle s'installe à Paris. Il cotoie de Staël (le mari de sa cousine), Lanskoy, Domela, et c'est en 1944 qu'il s'engage dans l'abstraction. Il expose alors à la Galerie Jeanne Bucher et rejoint le groupe dit de « la seconde génération » aux côtés d'artistes comme Jean Dewasne, Gérard Schneider, Hans Hartung ou même Victor Vasarely.


Mais Jean Deyrolle ne connaitra le vrai succès qu'à partir de 1948, année où Denise René lui organise sa première exposition personnelle. S'ensuivront de nombreuses expositions et rétrospectives dans toute l'Europe. A partir de 1953, il endosse aussi le rôle enseignant, notamment à l'Académie Fernand Léger et à l'Académie des Beaux-Arts de Munich. Atteint par la maladie, son état de santé s'aggrave rapidement et meurt à Toulon en 1967.