Saliba Douaihy (1915-1994)

 

douaihy

Saliba Douaihy est née dans le village montagneux d'Ehden, au Liban. Dès son plus jeune âge, Saliba avait tendance à dessiner et, à l'âge de 14 ans, ses professeurs portèrent son travail à l'attention d'un des artistes les plus en vue du Liban, Habib Shrour, qui fut tellement impressionné par le travail de jeune homme qu'il amena Saliba à Beyrouth. En 1929, à l'âge de 14 ans, Saliba a quitté son domicile, sa famille et ses amis pour commencer ce qui allait devenir son long voyage des arts. Saliba a terminé son apprentissage chez Habib Shrour après avoir obtenu une bourse convoitée lui permettant de participer à un programme d'échanges interculturels entre la France et le Liban. En 1932, à l'âge de 17 ans, Saliba se rendit à Paris afin de poursuivre sa formation artistique au moyen de ce programme. En 1934, Saliba remporta le prix du meilleur dessin de l'École nationale supérieure et spéciale des beaux-arts de Paris. Pendant ce temps, les œuvres de Saliba ont été exposées dans plusieurs salons français de premier plan. Après avoir obtenu son diplôme en 1936, Saliba retourna à Beyrouth où il ouvrit son premier studio qui devint une destination prisée des élites de la société libanaise en quête de nouvelles idées. Saliba a parcouru la campagne pour peindre des paysages, des portraits et des scènes représentant la vie quotidienne. La notoriété de Saliba a augmenté au point qu'en 1939; Saliba, qui avait 24 ans, était considéré comme l'un des quatre artistes les plus en vue du Liban. En 1950, Saliba fut chargé par le président libanais de se rendre aux États-Unis et au Mexique en tant que représentant culturel du Liban. Pendant les années 1960, à New York, Saliba a été crédité d’être le promoteur principal du style abstrait et plat, aux contours indéniables de l’Art.

Ses œuvres font partie de collections prestigieuses telles que le Butler Institute of American Art, le Albright Knox Museum et le Museum of Modern Art (MoMA), ainsi que de nombreuses collections privées réputées. Saliba a également connu le succès en tant qu'artiste muraliste et vitrail; qui a perfectionné la technique du gamache et dont les œuvres décorent de nombreuses églises maronites avec des représentations religieuses, y compris la résidence d’été du patriarche maronite au Liban. Saliba était un homme humble qui a reçu de nombreuses distinctions, honneurs et récompenses tout au long de sa vie, mais considérait que sa plus grande réussite était d'être un représentant culturel du Liban.

 

 

Saliba Douaihy was born in the mountain village of Ehden in Lebanon. Saliba started to draw from an early age, and at the age of 14, his teachers brought his work to the attention of one of Lebanons prominent artists, Habib Shrour, who was so profondly impressed by the young man’s work that he brought Saliba to Beirut. In 1929 at the age of 14, he left his home, family and friends to embark on what would become his long journey in the arts. Saliba completed his apprentischeship with Habib Shrour after obtaining a scolarship to participate in a program of intercultural exchanges between France and Lebanon. In 1932, at the age of 17, Saliba came to Paris to pursue his artistic formation through this program. In 1934, he won the prize for the best drawing at the École Nationale Supérieure et spéciale des Beaux-Arts of Paris. During this period of time, Saliba’s work was exhibited in several French salons. After graduating in 1936, Saliba returned to Beirut where he opened his first studio which became a popular destination for elites from the Lebanese society seeking new ideas.  Saliba traveled the countryside to paint landscapes, portraits and scenes representing everyday life. In 1939, at the young age of 24, Saliba was already considered one of Lebanon's four most prominent artists. In 1950 he was commissioned by the Lebanese president to visit the United States and Mexico as the cultural representative of Lebanon. During the 1960s, in New York, Saliba was credited with being the main promoter of abstract and flat style, with the undeniable contours of Art.

His works are part of prestigious collections such as the Butler Institute of American Art, the Albright Knox Museum and the Museum of Modern Art (MoMA), as well as many renowned private collections. Saliba has also known success as a muralist and stained glass artist; who has perfected the technique of gamache and whose works decorate many Maronite churches with religious representations, including the summer residence of the Maronite Patriarch in Lebanon. Saliba was a humble man who received many honors and awards throughout his life, but considered his greatest achievement to be a cultural representative of Lebanon.